Je suis diplômée dans les arts libéraux avec un master en photographie et une spécialisation en chorégraphie/danse par la faculté des arts et sciences libéraux de Bard Collège, à New York.

J’ai étudié surtout les techniques José Limon, Merce Cunningham, Martha Graham, et Twyla Tharp, et la danse classique, grâce à mes professeurs/danseurs professionnels: Susan Osberg, Lenore Latimer, Jean Churchill, Aileen Passloff, et Albert Reed.

Lors mon arrivée à Paris dans les années 90, j’ai poursuivi la danse mais plutôt en étudiant la danse orientale égyptienne avec des années de cours et de nombreux stages avec: Mahmoud Reda, Rakia Hassan, Suraya Hilal, Yousri Sharif, Marie Al Fajr, et Leila Haddad. J’ai aussi étudié longuement avec Hassen Ben Gharbia, danseur et chorégraphie dont un style contemporaine avec un fort influence traditionnelle tunisienne, libanaise et Graham. Il a aussi participé aux cérémonies des derviches tourneurs de Turquie.

Les chants dévotionnels de kirtans font parti de mes premiers souvenirs de chant dans mon enfance. Les vibrations, mélodies et harmoniques de l’harmonium indien accompagnaient les chants jusqu’au silence de la méditation. J’adorais chanter des kirtans, mais j’étais plutôt un enfant timide qui avait des blocages au niveau de l’expression à l’oral. Ce n’est pas étonnant que j’ai commencé à danser et que je suis devenue photographe.

En 2011, j’avais subi une opération très délicate d’un tumeur de la parathyroïde dont le nerf récurrent (qui permet de parler et de déglutir) était complètement collé autour. Le chirurgien était d’avis fort que j’aurais des séquelles sérieuse au niveau de la voix, suite à cette opération qui s’est avérée très compliquée. J’étais opérée deux fois dans la journée. Lorsqu’on touche à ce nerf, le risque est une paralysie du larynx homolatéral, ce qui se traduit par une dysphonie (trouble de la voix, voix cassée). Je devais lui tenir informer de mon progrès pendant environ un an. Pour lui rassurais, chaque fois par téléphone, je lui disant que mon accent américain disparaissait de plus en plus… J’allais progressivement mieux, mais j’avais beaucoup de tension au niveau de la gorge et fatigue vocale qui perduraient.

Grâce à mon chemin de pratique de yoga et surtout suite à un stage de chant animé par une professeure de yoga qui est chanteuse professionnelle (Jai Jagdeesh) que j’ai suivi deux ans plus tard, j’ai eu un déblocage au niveau de la voix, et je ressentais un fort envie de chanter. J’ai suivi un stage un stage de chant bulgare. Ce qui m’a amené vers voie.

Depuis 6 ans, je fais partie d’une tribu de chant polyphonique du monde: les créations et la direction de Greg Duveau (Hypolaïs / Nadalik / Panderovox /Ail & Gingembre). Je fais partie des percussionistes au sein du groupe. Je suis régulièrement des stages d’approfondissement de chant et divers techniques et styles vocales du monde (raga, shabad kirtan, chant bulgare, corse…) avec des avec des chanteurs et musiciens professionnels.

https://ailetgingembre.fr/stages.html